Parmi toutes les villes de la cote Slovène, Piran est incontestablement celle à voir ! Nichée sur une petite péninsule, elle brille par sa magnifique architecture Vénitienne, sa gastronomie savoureuse et l’eau turquoise qui la borde. Pour ne rien rater de ce joyau de l’Adriatique et découvrir Piran en quelques jours, suivez le guide.

Que voir à Piran ?

Si vous souhaitez passer une journée à Piran ou profiter de plusieurs jours pour pleinement savourer cette cité vénitienne, découvrez ici quels sont les lieux de visite à ne pas manquer ! Bon à savoir, la ville est relativement concentrée et ne couvre qu’une petite superficie. Une journée suffit donc amplement pour tout voir. On aime cependant s’y attarder un ou deux jours de plus pour prendre son temps et prendre le pouls de cette cité Vénitienne.

Se perdre dans les ruelles

La meilleure façon de visiter la belle Piran est d’explorer toutes les ruelles pavées de la ville. Partez de la place Tartinijev et enfoncez-vous dans ces rues étroites en direction de la presqu’île. On apprécie ces passages ombragés où la fraîcheur règne. Levez les yeux et admirez les maisons de style vénitien, les façades colorées et le style de vie typique…comme si le temps s’était arrêté.

Ruelles centre ville

Crédit Photo : M. Janek et A. Lazic

La place Tartinijev

Tartinijev Trg est la place centrale de la ville. Elle doit son nom à Giuseppe Tartini, ce célèbre compositeur et violoniste Italien qui naît à Piran en 1692. Incontournable, cette grande et somptueuse est à la croisée des chemins : elle est une porte d’entrée vers le port ainsi que vers les petites ruelles de sa presqu’île. Elle est bordée de magnifiques bâtiments d’inspiration Vénitienne aux tons pastels. On y trouve notamment la maison de naissance de Tartini, l’église Saint-Pierre, la mairie et le tribunal. Au centre de la place, se dresse une statue de Tartini qui domine les pavés en marbre. Quelques cafés et restaurants y ont pris place pour vous permettre de faire une pause et d’admirer la vue.

Photo crédit: P. Szekely sur Flickr / CC BY-SA 2.0

La maison Vénitienne Banečanka

Située au Nord-Est de la place Tartinijev, la Banečanka est un modèle d’architecture vénitienne. Elle est la plus ancienne maison préservée de la place Tartini. Érigée au XVe, elle expose une façade rouge et de superbes éléments typiquement vénitiens comme son loggia, son balcon et ses fenêtres de style gothique. Notez aussi le lion sculpté en pierre blanche avec l’inscription latine Lassa pur dir (« Laissez les dire »). L’histoire raconte qu’une jeune femme de Piran, tombée amoureuse d’un riche marchand de Venise, et qui avait reçu en cadeau cette somptueuse demeure, supportât mal les commérages des locaux. En réponse, le marchand y fit inscrire cette maxime à la vue de tous.

Maison de Tartini

Elle aussi située sur la grande place, la maison Tartini a vu naître et grandir le compositeur Italien en 1692. C’est également une des plus anciennes maison de la place. On y trouve aujourd’hui des expositions et événements culturels. Il y a aussi une salle consacrée à la Tartini et à sa famille que l’on peut visiter (environ 1,50 €). De nombreux objets (violon, portrait, partitions…) sont à découvrir.

La cathédrale Saint-Georges

La cathédrale Saint-George (ou San Gorgio) surplombe la ville. Construite au début du XVIIeme siècle sur une colline au dessus de la place Tartinijev, elle comprend une église, un campanile et un baptistère. Il est possible d’entrer à l’intérieur de la cathédrale pour admirer les peintures, ornements et décorations.

Mais le principal centre d’intérêt est bel et bien son campanile, qui culmine à 46,5 m de hauteur. Là-haut, le point de vue prête à la prise de superbes photos, car on a vue sur le port et les toits de Piran. L’entrée est de 1€. Pour accéder en haut du clocher, il faudra gravir une centaine de marches.

La place Maja

Trg 1 Maja est le centre historique de la ville, logé à l’intérieur de la presqu’île. Admirablement conservé, il est constitué d’une place autour de laquelle s’entremêle des charmantes ruelles et des bâtisses vénitiennes doucement colorées. Au centre de la place, trône une grande citerne en pierre à l’architecture baroque, qui collectait autrefois les eaux de pluies.

Les remparts

Autre incontournable de votre visite à Piran, les remparts sont situés sur les hauteurs de la ville. Ils protégeaient autrefois la ville à l’époque médiévale et ont heureusement été très bien conservé. Vous pourrez aussi accéder aux tours pour avoir un magnifique panorama sur la péninsule et la baie de Trieste.

Que faire à Piran : 3 idées d'activités

Difficile de s’ennuyer dans cette station balnéaire. L’offre touristique est importante et de nombreuses activités sont proposées. En voici quelques unes.

Nager dans la mer adriatique

A Piran, oubliez les plages de sable (comme sur tout le littoral Slovène d’ailleurs). Cela n’empêche pourtant pas de barboter et nager dans la mer méditerranée. Le maillot de bain est donc obligatoire ! Ici, ce sont plutôt des plages rocailleuses ou bétonnées. L’accès s’y fait souvent via des échelles, comme si vous faisiez un saut dans une piscine. La baignade y est pour autant très agréable, surtout lorsqu’il fait chaud. A Piran, vous pourrez facilement vous baigner au nord de la péninsule après le phare. Je vous conseille cependant de vous éloigner un peu plus au nord en direction de Fiesa pour trouver des plages plus tranquilles et plus sauvages.

Faire de la plongée

Il est possible d’explorer les fonds marins de la mer adriatique depuis Piran, autant pour un cours d’initiation que pour passer le brevet PADI (Professional Association of Diving Instructors). Des clubs de plongée proposent cela à Piran dont notamment :

  • Subnet Diving
  • Piran Divers

Découvrir les musées

  • Musée maritime de Sergej Masera dédié à la mer. Il est situé près du port dans le palais Gabrielli.
  • Musée de la plongée sous-marine.

Un peu d'histoire...

Le nom Piran viendrait du mot pyr, signifiant feu en grec. A l’époque antique, un phare était posté sur la pointe de la presqu’île pour signaler aux bateaux l’entrée du port d’Aegidia (Koper aujourd’hui). Les Romains s’installèrent ensuite en fondant la ville de Piranum. Plusieurs ères de dominations se succèdent ensuite jusqu’à la domination de la République de Venise, dès le XIII ème siècle, et cela pendant presque 5 siècles. C’est de l’époque Vénitienne que Piran détient toutes ses richesses (elle devient un des principaux marchands de sel) et de son patrimoine architectural.Elle passera plus tard sous la coupe de l’Autriche puis de l’Italie au terme de la première Guerre mondiale.Elle fût aussi rattachée à la république yougoslave de Slovénie jusqu’en 1954.

Où dormir à Piran ?

Les logements à Piran sont relativement plus chers que sur le reste de la côte. Vous trouverez de nombreux hôtels pour toutes les bourses. Si vous avez prévu de voyager à Piran lors de la forte saison, il est conseillé de réserver à l’avance.

Pour les plus petits budgets, une auberge de jeunesse (Hostel Val) d’une vingtaine de chambres est située dans le centre ainsi qu’un camping situé à l’écart de Piran (Kamp Fiesa).

Il est aussi possible de se loger à l’écart de Piran, dans l’arrière pays pour profiter de prix plus attractifs et de trouver un peu plus de calme.

Où manger à Piran ?

Piran jouit dune réputation gastronomique à faire saliver les papilles. L’offre est très riche avec tous ses restaurants qui proposent des saveurs clairement tournées vers la mer. Pourvu que l’on s’écarte des établissements les plus touristiques, il sera facile de déguster fruits de mer, calamars, et poissons savamment cuisinés !

Je vous donne également mon préféré : le restaurant Fritolin pri cantini situé sur la place Maja Trg, dans lequel vous pourrez vous régaler de quelques spécialités de la mer.

Évènements et fêtes

  • Festival Tartini : pendant trois semaines, à cheval sur août et septembre, des concerts de musique classique ont lieu à Piran et Koper.
  • Festival d’été de Piran : tous les premiers jours d’août, des spectacles gratuits de danse et de musique se déroulent sur une scène installée à l’occasion sur la place Tartinijev.

Piran en vidéo

Rien de mieux qu’une petite vidéo pour vous donner un bel aperçu de la cité. Les images sont filmées par drone. Juste sublime !

Fermer le menu