Unique parc national de Slovénie, le parc national du Triglav est une zone protégée qui couvre une grande partie des Alpes Juliennes, au nord ouest du pays à proximité des frontières Italiennes et Autrichiennes.. Elle s’étend sur une surface de 840 km2, soit 4% du territoire Slovène. C’est l’un des plus anciens parc protégé d’Europe qui doit son nom au fameux mont Triglav, le plus haut sommet du pays avec 2864 m d’altitude. Ici, les paysages fascinent, alternant de superbes vallées alpines, des villages typiques, des montagnes rocheuses abruptes, des forêts verdoyantes, des rivières sauvages ainsi qu’une belle faune et flore de montagne. Toutes ces attractions naturelles en font un lieu de tourisme idéal pour la flânerie, les photos, les randonnées et toutes les activités sportives de montagne.

Les plus beaux endroits du parc du Triglav

Les attractions naturelles du parc ne manquent pas. De nombreuses vallées, plateaux, forêts et montagnes alpins sont sillonnés par de splendides routes et sentiers de randonnées. Véritable paradis de nature, il est un incontournable de votre séjour en Slovénie. Je vous livre ici quelques uns de ses plus beaux trésors.

Le mont Triglav

Il est le plus célèbre et le plus haut sommet de Slovénie. Culminant à 2864 mètres d’altitude, il est un véritable symbole national, à tel point qu’il est représenté sur le drapeau Slovène. Une tradition locale veut que chaque Slovène doit gravir le Triglav au moins une fois dans sa vie.

Pour l’ascension, il est fortement recommandé d’être accompagné d’un guide, qui connaîtra parfaitement les lieux, les dangers et les points de vigilance. Cela concerne également les randonneurs et alpinistes expérimentés. Les différents parcours nécessitent de l’expérience, une bonne condition physique et une excellente connaissance de la montagne. De plus, il est indispensable de bien vérifier les conditions météorologiques, susceptibles de changer rapidement en altitude. Sachez que de nombreux itinéraires existent pour arriver au sommet. Et que des treks de deux ou trois jours sont réalisables au départ de Bohinj ou de Bled notamment. Renseignez-vous pour cela au centre d’informations touristique qui sauront vous donner les meilleures informations ou directement au près d’agences spécialisées.

La rivière Soča

Avec son eau d’un bleu vert somptueux, cette rivière de montagne attire les regards ! Elle serpente à travers le pays, et sème au fil de son cours de magnifiques paysages, ponctués de cascades et gorges (dont les gorges de Velika Korita). Souvent très fraîche, même l’été, son eau prête à une baignade rapide et revigorante. Elle est surtout prisée des amateurs d’activités nautiques. Je vous conseille d’y tester le canyoning, le rafting, le kayak ou même la nage en eau vive (hydrospeed) pour en prendre plein les yeux ! Cela est notamment possible depuis Bovec ou Kobarid.

Cette rivière donne aussi son nom à la superbe vallée de la Soca, passage obligatoire pour contempler toute la beauté du parc. Paradis vert, elle est le spot parfait pour prendre un bon bol d’air, s’amuser aux différentes activités nautiques que permet le cours d’eau mais également en apprendre davantage sur l’histoire de la région. Véritable patrimoine historique, elle est un lieu gorgé de souvenirs. Elle fût notamment le théâtre de terribles batailles qui se déroulèrent durant la première guerre mondiale. Appelées batailles de l’Isonzo (Isonzo est le nom italien de la Soca), ces affrontements entre l’Italie et l’Autriche-Hongrie furent particulièrement meurtriers. Aujourd’hui, le chemin de la paix (sentier de randonnée qui parcourt la vallée) et le musée de Kobarid sont les meilleurs témoignages de ce passé douloureux.

riviere soca slovenie
Crédit : M. Balazic / Kayak sur la soca

Le lac de Bohinj

Souvent ignoré des touristes qui se ruent vers le célèbre lac de Bled, le lac de Bohinj est pourtant un véritable petit paradis de nature. Plus reposant, plus sauvage et plus authentique, il est selon moi un passage obligé de la Slovénie. Encerclé de montagnes, ce grand lac glaciaire est long de 4,2 kms et large de 1,2 km. Ses eaux plus froides que le lac de Bled n’empêchent pourtant pas la baignade lors des belles journées d’été, surtout après une bonne randonnée, lorsque l’envie de se rafraîchir devient pressante. Réputé pour les nombreuses activités que l’on peut y pratiquer, il invite à se dépenser et à tester de nouvelles choses, comme le kayak, l’aviron, le parapente, le ski (station de Vogel à côté), le vélo ou la pêche. Il est aussi un lieu de départ apprécié pour de nombreuses randonnées dans les Alpes Juliennes.

Les gorges de Vintgar

A seulement 4 kms de Bled, les gorges de Vintgar offrent un paysage vertigineux. Ici, la rivière Radovna a creusée des gorges impressionnantes de 1,6 km entre des falaises abruptes. L’endroit est impeccablement aménagé, via un sentier, des pontons et passerelles en bois qui permettent de jolis points de vue. L’été, la fréquentation est parfois très élevée, du fait notamment de sa proximité avec Bled.

La cascade de Peričnik

Cette cascade est l’une des plus hautes de Slovénie et l’une des plus connues. Elle est accessible facilement via un sentier pédestre depuis la route (comptez environ 15 à 20 minutes de marche). Il y a en réalité deux cascades. La cascade basse qui est une chute d’eau de 52 mètres et la cascade supérieure de 16 mètres. Il est possible de passer derrière la cascade de 52 mètres. Attention aux glissades, le passage est humide.

La réserve naturelle de Zelenci

Déclarée réserve naturelle depuis 1992, Zelenci est un joli morceau de nature au charme bucolique, situé à une poignée de kilomètres de Kranjska Gora. Le centre d’intérêt est ici son petit lac, accessible via une marche facile et rapide.

Le jardin botanique alpin Juliana

Niché dans la vallée de Trenta près du village de Pri Cerkvi, ce jardin alpin fait admirer plus de 600 espèces de plantes, dont la plupart sont des espèces alpines. Un endroit idéal pour flâner. Il est ouvert de début Mai à fin Septembre, entre 8h30 et 18h30.

Le plateau de Pokljuka

Le plateau de Pokljuka est localisée à moins de 10 kms de Bled. C’est une zone forestière émaillée de prairies, qui comprend de nombreux sentiers de randonnée. Il est aussi connu pour la manche de coupe du monde de Biathlon qui s’y déroule tous les hivers. Il y a aussi les gorges de Pokljuka qui méritent un détour.

plateau pokljuka
Crédit : J. Pie / Chalets plateau Pokljuka

Le lac et le sommet de Krn

L’une des plus belles randonnées de Slovénie mène au sommet du mont Krn. Là-haut, perché à 2244 m d’altitude, la vue vertigineuse donne un superbe aperçu sur la vallée de la Soca. Cette rando vous conduira en passant par le fameux lac de Krn, connu pour être le plus grand lac de haute montagne du pays, à 1391 m d’altitude.

sommet krn
Crédit : I. Vranic / Sommet de Krn

Le lac Jasna

Ce lac artificiel est niché à quelques pas de Kranjska Gora. Comptez environ 15 minutes de marche pour y arriver, en direction du col de Vršič. Son eau cristalline est idéal pour une petite baignade l’été. Petit havre de paix, il est coin tranquille bordé de sable blanc. On peut en faire le tour pour une promenade reposante. Vous pourrez même apercevoir la statue du Zlatorog (chamois aux cornes d’or), une emblématique légende de la région.

Vallée des 7 lacs

Incontournable, la vallée des sept lacs est surnommée ainsi en raison des différents lacs qui jalonnent cette vallée alpine. Cet itinéraire de randonnée réputé montrent des paysages grandioses pour tous ceux qui aiment les excursions en montagne.

Le sommet Mangart

Cet emblématique sommet des Alpes Juliennes est perché à 2679 mètres. A la limite de la frontière Italienne, il est accessible via la plus haute route de Slovénie. Panorama spectaculaire assuré ! Si vous êtes malades en voiture ou avez peur du vide, abstenez-vous. L’ascension jusqu’au sommet se fait ensuite à pied. Réservé aux randonneurs les plus entraînés.

Mangart slovénie
Crédit : D. Pribeg / Route vers Mangart

Le col de Vršič

Ce col décapant est atteignable depuis Kranjska Gora, via une route vertigineuse, marqué par de nombreux virages en épingle. Les panoramas splendides, la chapelle russe en bois, les multiples refuges affichent un fabuleux décor. En haut, à 1611 m d’altitude, la vue est imprenable sur les hautes montagnes de Prisank et Mojstrovka ainsi que sur la vallée de la Soca.

La chapelle Russe

Construite sur la route du col de Vršič, cette petite chapelle en bois témoigne de l’histoire de la région. Elle est un hommage aux prisonniers russes qui furent réquisitionnés par l’armée autrichienne durant la première guerre mondiale pour construire cette route. Beaucoup perdirent la vie lors d’une avalanche en 1916.

Les chutes de Savica

Les chutes d’eau de Slavica sont parmi les plus connues de Slovénie. Petit bijou de nature, on y admire une cascade pittoresque qui dévale sur la roche. Elle est localisée tout près de Bohinj. Un parking est disponible à proximité. L’accès est payant, comptez environ 3€ pour un adulte.

Chutes de Savica
Crédit : M. Szmigiel / Savica Slap

Les gorges de Tolmin

Ces gorges remarquables sont un haut lieu d’intérêt. Elles sont localisées tout au sud du parc, non loin de la ville de Tolmin, où converge deux rivières. Une petite promenade d’une heure vous permet d’admirer un magnifique canyon et une eau turquoise. L’entrée est cependant un peu chère (5€ pour un adulte) mais elles ont l’avantage d’être un peu moins fréquentées que celles de Vintgar.

Que faire ?

Randonnée

Évadez-vous dans une nature préservée en parcourant les nombreux sentiers de randonnées que propose le parc. Pour une carte de la région et des chemins de randonnées, renseignez-vous aux offices de tourisme de la région, notamment à Bled, Stara fužina, Kobarid et Trenta.

Ski et sports d’hiver

L’hiver, les paysages enneigés reprennent leurs droits. Les Alpes Juliennes deviennent alors propice aux sports d’hiver comme le ski, la luge ou le ski de randonnée. En Slovénie et dans le parc Triglav, les stations ne sont pas vraiment comparables aux grandes stations que l’on peut trouver chez nous en France. Celles-ci sont plutôt de taille relativement modestes, avec un domaine skiable souvent plus réduit et dans une ambiance très familiale. Les paysages sont toutefois tout aussi grandioses ! On citera notamment la station de ski de Vogel près du lac de Bohinj, qui compte plus de 22 kms de pistes. Tout près du parc national, plus au nord, la réputée Kranjska Gora est la plus grande station de Ski de Slovénie, offrant un domaine plus spacieux et des installations modernes.

Sports de montagne

Le parc se prête tout particulièrement aux activités sportives de montagne. Les slovènes aiment le sport et la nature; ils sont les premiers à concilier les deux et à s’exercer aux divers activités que permet cette géographie montagneuse. Parapente, escalade, alpinisme…mais aussi activités nautiques comme le rafting ou le kayak; vous n’aurez que l’embarras du choix.

Vélo

Les mordus de bicyclette tombent aussi sous le charme de ce parc national. De nombreux sentiers balisés destinés aux VTT sont aménagés dans les vallées, forêts et montagnes. Des itinéraires existent autant pour les amateurs et familles que pour les plus expérimentés. Par exemple, Kranjska Gora est aujourd’hui un endroit réputé pour le VTT de descente. Son Bike Park vous monte en télésiège pour vous permettre de descendre les pistes à toute vitesse. Pour connaître les différents parcours, le mieux est de se renseigner directement sur place aux centres d’informations touristiques de Bohinj, Kobarid ou de Bovec. Des loueurs de vélo sont disponible lors de la belle saison.

On peut bien entendu également pratiquer le vélo de route, car le réseau routier est globalement bien entretenu et de bonne qualité. Bien sûr, il ne faut pas avoir peur d’avaler les kilomètres et les dénivelés. L’ascension des cols comble les plus sportifs qui aiment associer cyclisme et somptueux paysages.

Où loger ?

Le parc accueille tous les ans environ 1,6 million de touristes. Il est ainsi parfaitement équipé pour recevoir à dormir les visiteurs. De nombreux établissements sont disponibles, classiques (auberges, appartements, hôtels, camping…) mais aussi plus atypiques (refuges de montagnes, maisons traditionnelles).

En savoir plus sur le pac

C’est en 1924 qu’une partie de ce territoire est désigné comme « zone de conservation alpine ». En 1961, cette zone est élargie et devient officiellement un parc national. Elle s’étend alors sur une superficie d’environ 20 km2. Vingt ans plus tard, en 1981, sa superficie est considérablement étendue jusqu’à sa taille actuelle, soit 83,8 km2. En 2003, l’UNESCO place les Alpes Julienne comme réserve de biosphère.

C’est aujourd’hui le gouvernement Slovène qui gère le parc national via un organisme public basé à Bled. L’objectif est de le protéger et de conserver cette nature tout en y développant respectueusement des nouvelles activités économiques et touristiques. Une grande activité scientifique y est également développée.

Triglav signifie « trois – têtes. Plusieurs histoires sur son nom, la légende veut qu’il provienne du dieu slave à 3 têtes triglav qui aurait eu son trône au sommet de la montagne. Une autre plus rationnelle, explique qu’elle est dûe à sa forme, que l’on peut reconnaître notamment en l’observant depuis le versant sud est.

Hormis le mont Triglav qui pointe le bout de son sommet à 2864 m, de nombreux sommets dépassent les 2000 d’altitude, dont :

  • mont Skrlatica : 2740 m
  • mont Mangart : 2679 m
  • mont jalovec : 2645 m
  • mont Razor : 2601 m
  • mont Kanvajec : 2568 m
  • mont Prisojnik : 2547 m.

Le parc compte un peu plus de 2300 habitants, qui vivent principalement des activités liées au tourisme, de l’agriculture et de l’artisanat.

Fermer le menu