Le train se révèle comme une des meilleures alternatives pour tous ceux qui ne veulent pas louer un véhicule ou venir en voiture. Incomparable avec le réseau ferroviaire français, les chemins de fer Slovène couvrent néanmoins la majeur partie du territoire. Les voyageurs pourront donc aisément aller d’une ville à une autre grâce à ce moyen de transport relativement économique. C’est aussi une excellente façon de parcourir le pays et d’admirer la beauté des paysages depuis son siège. Je vous en dis plus ici.

Comment planifier son voyage en train ?

On peut utiliser le site web des chemins de fer slovènes : https://www.slo-zeleznice.si/en/. En anglais mais plutôt facile à comprendre et qui permet de trouver l’ensemble des destinations du pays avec les horaires et les tarifs.

L’achat des billets peut se faire aux gares ou directement dans le train en s’adressant au contrôleur. Cela pourra occasionner un coût supplémentaire (d’environ 2 à 3€). Le sigle « R » écrit à côté du numéro de train signifie que celui-ci est ouvert à la réservation. Un « R » encadré signifie quand à lui que la réservation est obligatoire.

Bon à savoir, de nombreuses réductions sont possibles pour :

  • Les moins de 26 ans : 30% de remise sur le prix du billet 
  • Les enfants de 6 à 12 ans : 50% de réduction sur un billet 1ère ou 2ème classe.
  • Pour les jeunes enfants de moins de 6 ans, le trajet est gratuit, à condition qu’il n’occupe pas un siège. Malgré cela, il est nécessaire de prendre un billet au guichet de la gare.

Le réseau domestique Slovène

Réseau de train Slovénie

Le réseau ferré sillonne la majeur partie du pays. Ainsi, les principales destinations touristiques sont desservies. On citera simplement comme exemple Bled, Bohinj, Koper, la vallée de la Soca, Maribor, Ptuj et bien d’autres.

Ljubljana est le centre névralgique du pays, et c’est aussi le cas pour les voies ferrées. Bien souvent, lorsque l’on voudra aller d’une région à une autre, il faudra repasser par la capitale Slovène.

En Slovénie, il n’y a pas de lignes à grande vitesse comme on peut en trouver en France. La vitesse maximale est de 90 km/heure pour les trains express ICS qui font le trajet de Ljubljana à Maribor et de Koper à Maribor (en été seulement). Sinon, la vitesse moyenne des autres trains est d’environ 60 km/heure.

Peut-t-on voyager en train avec son vélo ?

Il existe des trains dans lesquels l’on pourra voyager avec son vélo, moyennant un supplément de quelques euros. Cela sera notamment le cas pour les InterCity (IC) et les trains régionaux (Regionalni vlaki – RE). Lorsque les vélos sont autorisés, un symbole de vélo est affiché sur le tableau d’affichage.

Venir en train en Slovénie

Peux-on aller en train en Slovénie ? La réponse est OUI ! Des lignes directes relient la Slovénie à ses voisins. On peut en effet relier le pays via l’Italie depuis Venise, via la Hongrie depuis Budapest, via la Croatie depuis Zagreb et Rijeka, l’Autriche depuis Vienne, Graz, et Salzbourg mais aussi d’autres destinations européennes comme la République Tchèque (Prague), l’Allemagne (Munich), la Serbie (Belgrade) ou la Suisse (Zurich). Ces trains directes nécessitent souvent une réservation au préalable, et il est plus prudent de s’y prendre à l’avance, notamment lors de la saison estivale.

Venir en train depuis la France est bien sûr possible, même si des liaisons directes n’existent pas. Pour se faire, il faudra prendre le TGV Lyria depuis la gare de Paris – Est en direction de Zurich. A Zurich, un train de nuit vous conduit ensuite à Ljubljana. La durée du voyage est d’environ 20 heures pour un tarif d’environ 240€. Pour plus de renseignements, allez voir sur le site de la SNCF.

A noter que la Slovénie fait partie du programme InterRail, qui s’adresse aux citoyens Européens et résidents Européens depuis au moins 6 mois.

Avantages et inconvénients

Les avantages du train :

  • Le prix : les tarifs sont corrects
  • Fiabilité : les horaires sont généralement respectés
  • Densité du réseau de voix ferrées
  • Confort

Les inconvénients du train :

  • Les horaires : vous vous adaptez aux horaires de trains et non l’inverse 🙂
  • Quelques endroits non desservis : il faudra donc parfois compléter avec un autre mode de transport comme le bus par exemple.
  • La lenteur des trains qui ne dépassent rarement les 60 km/heure
Fermer le menu